• Lifestyle

  • Mode

Les astuces couture et hacks de la salopette !

Welcome here sur cet article full of astuces et hacks de notre patron de salopette ! Installez vous bien confortablement, un petit thé, un petit café et c’est parti !

author-avatar
Posté par Domitille de Tape à l'oeil

03 févr. 2021

Views lu 1422 fois
0 commentaires

Bonjour à vous !

Si vous êtes en train de lire ces lignes, c’est sans doute que vous avez eu vent de notre patron de salopette ! (oui oui, on est rudement intelligents chez TAO).

Et si c’est par le plus grand des hasards que vous vous retrouvez ici, rendez-vous d’abord sur cette page pour tout comprendre avant de lire la suite. Vous verrez que le hasard fait (souvent) bien les choses, s’il y avait UN truc à découvrir sur tout l’internet du monde entier aujourd’hui (et oui, rien que ça !) ce serait ce patron ✨

via GIPHY

Avant que vous ne vous lanciez à fond dans la réalisation de cette salopette, on a donc (en complèment de la notice) quelques astuces à vous donner. Et des idées de hacks (de déclinaisons).

Ces astuces et hacks, on a pu les regrouper grâce à ce groupe d’échanges sur Facebook que l’on vous invite vivement à rejoindre. Il y a là-bas des couturières (oui, on met au féminin car on a décidé que sur ce coup là, le nombre l’emportait sur les règles de grammaire !) incroyables au talent fou fou fou ! Vous pouvez voir l’ensemble des salopettes terminées en cliquant ICI si vous êtes team Facebook ou ICI si vous êtes team Instagram !

Ces couturières pleines de talent sont nombreuses et on ne pourra pas toutes les citer mais on remercie particulièrement Karine, Astrid, Cindy, Cassandra, Emeline, la présidente de l’asso A BRAS CADABRA. Et on en profite aussi pour faire un clin d’oeil à Caroline de la Maison des Makers, à Stéphanie et à Camille alias @ritalechat qui ont été les toutes premières à tester ce patron alors qu’il n’était qu’un prototype !

Allez, c’est parti, commençons par les astuces !
Si ce sont les hacks qui vous intéressent, on les met en seconde partie de cet article.

❤️ LES ASTUCES ❤️

Pour que ce soit clair, on va les présenter en suivant l’ordre des étapes dans la notice :

D’abord, la base, L’IMPRESSION DU PATRON !

Vous avez 2 options :

  • L’option la moins galère et qui ne coûte pas si cher (quelques euros), c’est d’envoyer le fichier A0 chez un imprimeur. Qu’il soit dans votre quartier ou en ligne. Si ce n’est pas un habitué de l’impression de patrons, précisez lui bien d’imprimer le patron en taille réelle !! Ça peut paraître évident mais comme le fichier est plus grand en longueur qu’un vrai A0, certains ont tendance a vouloir le faire rentrer dans un A0 et donc à le déformer.
  • L’option sans bouger de chez soi et/ou parce qu’on est samedi, qu’il est 22h et que vous avez trop envie de vous y mettre MAINTENANT TOUT DE SUITE : Imprimer le fichier en taille A4 sur votre imprimante de bureau. Il vous faudra alors assembler les pages selon les repères. Attention, certaines imprimantes ont tendance à ajuster le fichier d’elles-mêmes sans qu’on leur ait rien demandé. Vérifiez dans les paramètres d’impression que vous imprimez à 100% (et pas 104% ou 109% ou que sais-je de quoi elles sont capables…). Faites le test avec la page 2 sur laquelle vous avez un carré témoin qui doit mesurer 10×10 cm.

LE CHOIX DE LA TAILLE

Ce patron est mixte et dispo du 2 au 14 ans.
Info importante : les tailles 2 et 3 ans ne sont pas prévues pour les petits choux avec couche. On va peut-être vous apprendre un truc de fou qui vous fera votre journée : le 24 mois n’est pas égal à du 2 ans ! Idem pour le 36 mois, ce n’est pas du 3 ans. Comment ça ??? Qu’apprends-je ? On m’aurait menti en cours de maths ?! Et oui ! Enfin non !! (on voudrait pas se mettre les prof de maths à dos !) C’est juste que les mensurations des tailles en mois tiennent compte des spécificités des bébés (le bidon, la couche, …).
Maintenant que vous savez ça…
Vous trouverez une grille de taille en page 3 de la notice mais rien ne vous empêche, comme Karine, de l’adapter aux mensurations de vos kids ou au rendu que vous avez en tête. « Pour ma grande brindille j’ai choisi pour la largeur une taille au dessus de ses mensurations tableau soit 5 ans et j’ai gardé le 8 ans en longueur qui correspond à sa stature. J’ai voulu cet effet vintage et loose et j’ai donc aussi rallongé les bretelles. »

LE CHOIX DU TISSU !

Il y a tellement de possibilités ! Si vous avez besoin d’en discuter, rendez-vous sur le groupe, Karine a lancé une discussion ici et Céline ici. Et encore Delphine là.

SUR LES ÉTAPES DÉCOUPE ET POINTAGE :

En ce qui concerne les bretelles : Karine vous conseille de les prévoir un peu plus longues si vous voulez que la salopette soit un peu évolutive. Vous pourrez les rallonger en changeant le bouton de place.

Plutôt que de marquer les points des poches, Astrid évide leur emplacement sur le patron et épingle directement les poches sur le tissu.

A L’ÉTAPE 9, LA FERMETURE DES FOURCHES :

« Au moment d’assembler les fourches. Lorsque vous positionnez les milieux dos, assurez-vous bien de positionner les poches arrières à la même hauteur. » Merci Karine !

A L’ÉTAPE 13, LA FIXATION DES BRETELLES :

Pour éviter une couture malheureuse : après avoir épinglé les pointes des bretelles, Emeline les retourne d’un demi-tour et les épingle vers le centre.

A L’ÉTAPE 14, LA DOUBLURE DE LA BAVETTE ET DE L’ENFORME DOS

Astuce de la part d’une maniaque des finitions (Karine pour ne pas la citer :D) : « Pour ne pas avoir de surfil apparent sur les pièces doublures et de jolies finitions : avant de coudre les côtés de la doublure ensemble, je replie le bas des pièces envers contre envers (env 1 cm) marquage au fer et surpiqûres sur l’endroit … ensuite je reprends comme sur le tuto en cousant ensemble les côtés des deux doublures. J’utilise cette technique aussi sur les poches. »

ÉTAPE 15, LES BOUTONNIERES 

Nouveau conseil de Karine : « Pour les débutants qui ont « peur » des boutonnières, partez sur une pose de pressions ». Comme Joelle dans son modèle spécial dino !

On aime aussi beaucoup l’idée de Cassandra, qui a imaginé un autre système de fermeture avec des bretelles réglables sur deux positions.

ETAPE 16, LES OURLETS !

Karine a fait les siens à revers. Pour ça, elle a rallongé d’environ 4 cm sur la longueur initialement choisie. Elle a replié le bas surpiqué sur l’intérieur (largeur surpiqûres) et marqué au fer. Ensuite elle a replié sur 6 cm toujours envers contre envers et piqué à ras du du bord de la pliure haute. Mettez ensuite la salopette sur l’endroit et marquez le revers au fer sur 3 cm.

Et maintenant qu’on a pris connaissance de toutes ces formidables astuces…
Roulement de tambour pleaaaaaaase….

via GIPHY

(merci !)

❤️ LES HACKS ❤️

Le patron n’était même pas encore sorti officiellement que nos couturières de folie voulaient déjà le hacker ! On est fan ! On fera des mises à jours régulières de cet article mais si vous voulez voir toutes ces beautés en live, vous les trouverez ICI pour la team Facebook et ICI pour la team Instagram.

Regardez-moi d’abord cette splendide version de Karine !!

Elle a supprimé les poches plaquées avant et à la place, a fait des poches plaquées côté à cheval sur les deux jambes. Elle a positionné cette poche le long de la couture milieu côté des jambes à 15 cm en partant de la taille pièce devant. Du coup le vêtement se monte dans un ordre différent. On commence par coudre les fourches des pièces devant endroit contre endroit. On ajoute la pièce bavette. Ensuite on coud les pièces devant et dos des jambes sur la partie latérale. On pose les poches plaquées. Pour finir on coud l’intérieur des jambes et on reprend comme sur le tuto pour la suite avec les doublures bretelles, etc.

Elle a aussi rallongé les bretelles d’environ 15 cm pour faire un joli noeud dans la boutonnière (qui fait 1,5 cm). Ça donne un petit côté bobo au modèle et ça permet de la porter plus longtemps ! (possible uniquement sur les versions tissus relativement légers).
Mathilde et Marie sont elles aussi parties sur cette idée !

Roh et puis on ne résiste pas à l’envie de vous partager aussi la version d’Astrid, cousu en 116 cm pour l’adorable Solveig, qui commence le 6 ans. C’est bien loose, elle pourra la porter un moment. Elle a, elle aussi, préféré nouer la bretelle plutôt que de coudre un bouton. Et ce velours (très) grosses côtes, mais ce velours, ce velours, quelle merveille !! 😍😍😍

Et on sait bien que ce joli noeud dans le dos de la version de Karine ne vous aura pas échappé ! Elle a utilisé le patron d’une bretelle x 2 et a ajouté environ 5/6 cm. Elle a ensuite piqué la nouette en son centre sur la couture milieu dos. Canon !

Ensuite, dans la catégorie version estivale, on a cette magnifique version short de Cindy !
Elle l’a réalisée en 6 ans de large et 7 ans de haut et a coupé les jambes 6 cm en dessous de la longueur souhaitée, pour ensuite faire un double repli de 3cm. Elle a repassé et fixé sur les coutures de côté en faisant quelques points. On adoooooore !

Et que dire, que dire, de ce hack beaucoup trop chou de Cassandra ? Elle est partie sur des poches italiennes et des bords de poches plaquées passepoilées, un bas de jambes volanté et passepoilé (en liberty 😍😍😍) et ses fameuses bretelles réglables sur deux positions !

Après la version short, il fallait s’attendre aussi à voir apparaître des envies de version robe ! Et c’est Astrid qui frappe une nouvelle fois très fort en nous en offrant la 1ère !

Alors s’il y a bien un hack auquel on se s’attendait pas, c’était celui-là…
Celui d’Emeline ! (enfin, d’après ce qu’on a compris, elle non plus ne s’y attendait pas…)
La version pyjama ! En maille molleton ultra confort !
Admirez ces fausses poches arrières 🙂
Bonne nuit mademoiselle !

Bon, après tout ça, on espère que vous n’avez plus qu’une seule envie… Coudre une salopette vous aussi ! En tout cas, vous voilà maintenant parés !! Il n’y a aucune raison que vous n’y arriviez pas car on a tout fait pour rendre le tout très accessible même aux débutants et aux enfants ! (en étant à leurs côtés, É-VI-DEM-MENT !)

Le patron et la notice sont là => https://www.t-a-o.com/patron-salopette
La vidéo tuto est là => https://www.youtube.com/watch?v=8FCjd5NRuOE
Et on sait qu’on vous l’a déjà dit mais on le re-re-re-dit, pensez au groupe Facebook si vous avez des questions !

C’est parti mon kikiiiiiiii et roule ma poule, à nous la salopette !

via GIPHY

Dès que votre splendide (mais oui elle le sera !!!) salopette sera terminée, surtout, surtout, surtout, partagez nous une photo sur Instagram avec le hashtag#madebymewith❤️andtao ou dans le groupe dédié sur Facebook. Car au cas où vous seriez passé à côté de l’info, on vous la donne ici : pour chaque salopette réalisée avant le 31 mars 2021, la fondation TAO reversera 5€ à l’association A BRAS CADABRA qui oeuvre, grâce à son réseau de couturiers bénévoles auprès des bébés prématurés. Ils confectionnent des vêtements et accessoires spécifiques (et introuvables dans le commerce) pour tenter d’adoucir leur quotidien et celui de leurs parents.

With ❤️ from la Team Salopette !

Merci pour votre commentaire !

Il est désormais en attente de modération par nos équipes.

À bientôt !
Vos commentaires