• Lifestyle

Petite leçon du parler jeune, édition 2018

« Parler jeune », c’est compliqué. Si vous avez du mal à comprendre ce que disent les ados de votre entourage, vous êtes au bon endroit !

Posté par Chloé, spécialiste en décryptage des jeunes

24 août 2018

Views lu 1229 fois
0 commentaires

Partager

Je m’appelle Chloé, j’ai 20 ans et je fais mon stage de première année chez Tape à l’œil. J’ai voulu écrire cet article car comme beaucoup de parents le savent, les jeunes ont un langage bien à eux, un peu comme une deuxième langue!

Pour mieux les comprendre, il est impératif de savoir que certaines expressions comme « Swag », « Boloss », « Lol », « Yolo », « Maggle », « Thug » et celles en verlan comme « peufra », « caillera » sont à proscrire en 2018 ! Donc si vous ne voulez pas être has-been, mettez-vous à la page (encore faut-il la connaître).

Pour vous aider, j’ai concocté un lexique des expressions les plus courantes, peut-être déjà entendues à la maison :

En 2018 on ne dit plus « Thug », on dit « Être badass » : Dur à cuire.

Il faut garder à l’esprit que si « Boloss » ne vous dit rien c’est trop tard… Aujourd’hui on dit « Miskine » : Avoir pitié, le pauvre.

Sachez que les jeunes changent d’expression comme de chemise… Si votre ado profite de sa vie à fond on aurait pu lui dire « Yolo » (You Only Live Once, au cas où vous ne saviez déjà pas 😉 ) , mais pour éviter de vous taper la honte on préférera lui dire « S’enjailler » : S’amuser.

Si vous avez retenu « Swag » il est trop tard, c’est « soooo 2016 » retenez plutôt « Dar » : Bien, cool.

Et enfin pour donner un surnom affectif à votre ado, laissez tomber « Maggle » ou encore « Mon sosse » : c’est totalement dépassé. « Le sang » est à son apogée en ce moment. Si vous regardez sa photo de profil Facebook, vous y retrouverez sûrement un ami qui lui aura écrit « tu es le sang ». Il existe même des dérivés comme « le sang de la veine » ou encore tout simplement le chiffre 100 : pour exprimer son amitié.

Et encore quelques mises en situation du quotidien pour que vous puissiez discuter avec votre ado sans problème de déchiffrage :

Quand vous lui direz « Va ranger ta chambre ! » et qu’il vous répondra « Non, trop le seum !», comprenez qu’il est dégoûté.

Si vous lui demandez de vous accompagner à la réunion de famille du dimanche et qu’il vous dit « Toz », il veut vous faire comprendre que ce n’est même pas en rêve.

Si un jour vous employez (sans le faire exprès) « Swag » il pourra vous dire « T’es mort dans le game », vous êtes dépassé.  

Si vous lui demandez comment est votre nouvelle coiffure et qu’il vous dit « Osef » c’est qu’il essaie de vous dire qu’il s’en fout malheureusement…

Et si un jour une embrouille entre frère et sœur éclate parce que sa cadette a été rapporter qu’il n’avait pas mis la table, ne soyez pas étonné qu’il la surnomme la « Poucave », une balance tout simplement.  

Enfin, s’il vous demande la « Graille » de ce soir, c’est que, comme tout adolescent, il a faim et il veut savoir ce qu’il y a à manger.

Un dernier conseil pour terminer. Vous trouvez peut-être que vos ados ne vous racontent pas assez leur vie privée et qu’ils passent beaucoup trop de temps le téléphone greffé dans la main. Aujourd’hui, ils partagent tout sur Snapchat et sur Instagram, les réseaux sociaux les plus dar (en vogue) en 2018. A votre tour de vous y mettre ! Vous pouvez suivre leurs aventures en vous y inscrivant et vous serez ultra hype, à la pointe de la mode en somme. Encore faut-il qu’ils vous acceptent… Pour cette partie, on vous laisse le soin de négocier avec eux ! 😉  

Maintenant que vous êtes des experts du langage 2.0, on vous lance le défi de tenir une conversation avec votre ado ! Tenez-nous au courant en commentaires ou sur notre compte Instagram dédié @taotweens

 

Merci pour votre commentaire !

Il est désormais en attente de modération par nos équipes.

À bientôt !
Vos commentaires


CLOSE